Home / Cinq astuces pour survivre à un bad run au poker

Cinq astuces pour survivre à un bad run au poker

avril 11, 2022
par Raise Your Edge

Il est facile de donner son maximum au poker quand on gagne. Mais comment gérer la situation lorsque les cartes ne sont pas en votre faveur ?

La grande majorité des joueurs ne deviendront jamais des professionnels du poker et nombreux sont ceux qui n’arrivent pas à réaliser de profit sur le long terme. Il y a une raison essentielle à cela. La difficulté du poker réside principalement dans la variance et les fluctuations auxquelles vous devrez faire face tout au long de votre parcours.

Nous allons aborder cinq solutions que vous pouvez immédiatement mettre en place pour vous aider à survivre à un enchaînement de mauvaises mains au poker.

1. Faites une pause

C’est la première chose que vous devriez envisager en cas de mauvaise passe.

Le temps guérit tout. Rien ne sera plus utile pour repartir sur des bases saines que de vous concentrer sur autre chose.

Il n’est pas toujours facile de se couper complètement du poker. Certains joueurs professionnels de haut niveau ont eux aussi du mal à faire une pause. Même s’ils arrêtent de jouer au poker, ils continuent d’en parler avec leurs amis et d’étudier le jeu en lisant des livres et en regardant des vidéos ayant trait au poker. Ils s’étonnent ensuite d’être encore épuisés par le poker.

Il faut parfois couper totalement les ponts et faire sortir le poker de votre vie. Faire une pause d’au moins une semaine peut se révéler vraiment bénéfique. Ensuite, lorsque vous êtes prêt, vous pouvez revenir dans l’action avec les idées claires et la rage de vaincre.

2. Trouvez de bons amis de poker

Cette étape est essentielle, que vous soyez dans une mauvaise passe ou non. Vous avez absolument besoin d’un groupe d’acolytes qui vous rappelle vos objectifs et vous encourage à les réaliser.

Selon vous, qui apprendra le plus vite : un joueur qui étudie seul dans son coin ou dix joueurs qui progressent et font des erreurs ensemble ?

Rejoindre une communauté comme le groupe Discord de Raise Your Edge peut être un excellent moyen de rencontrer des joueurs de poker partageant les mêmes idées et aux côtés desquels vous pourrez étudier, apprendre et progresser.

Pour survivre à un bad run, il est crucial de s’entourer de personnes qui comprennent ce que vous traversez et qui peuvent vous offrir du soutien et des conseils. Réunissez votre équipe et mettez-vous au travail.

3. Concentrez-vous sur l’apprentissage

Se couper totalement du poker peut être judicieux, mais vous pouvez également essayer de vous contenter d’une pause studieuse en travaillant à l’écart des tables pendant un certain temps.

Regardez des vidéos d’entraînement sur PokerStars Learn, analysez les mains que vous avez jouées avec d’autres joueurs de poker et concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler. Lorsque rien ne semble aller dans votre sens, il peut se révéler très utile de travailler sur votre état d’esprit. Vous pouvez d’ailleurs jeter un œil à ces trois clés pour un bon mental quand on joue au poker.

On peut facilement se laisser absorber par le jeu au point d’en omettre ces sessions d’études qui nous permettent pourtant d’obtenir de meilleurs résultats. Prendre une semaine ou deux pour vous consacrer à la théorie renforcera également votre assurance, votre jeu et vous permettra de revenir dans la bataille avec quelques armes supplémentaires dans votre arsenal.

4. Revenez à l’essentiel

Si vous ne souhaitez pas arrêter totalement de jouer, le simple fait de resserrer votre jeu et d’adopter une stratégie plus simple peut avoir un impact positif.

Arrêtez d’essayer de faire de gros bluffs ou de mettre en œuvre des actions alambiquées et concentrez-vous plutôt sur la stratégie de base avec laquelle vous êtes à l’aise.

Rien ne vous oblige à jouer ainsi pour toujours, mais ce retour aux fondamentaux vous donnera confiance tout en vous aidant à éviter de tilter et de commettre d’énormes erreurs. Ensuite, lorsque vous êtes prêt, vous pouvez recommencer à expérimenter et laisser votre créativité s’exprimer.

5. Arrêtez de parler de vos bad beats

La prochaine fois que vous parlez d’un bad beat à quelqu’un, observez la façon dont le regard de votre interlocuteur se ternit. Tout le monde s’en fiche, personne ne veut entendre ces histoires et en les racontant, vous ne faites que nuire à votre état d’esprit et au regard que vous portez sur votre parcours.

Même si vous êtes dans une très mauvaise passe, le fait de parler de vos bad beats donne une fausse impression d’extrême malchance, ce qui est bien évidemment tout sauf vrai.

Les histoires de bad beats sont des prophéties autoréalisatrices. Même lors d’une session plutôt moyenne, vous focaliser sur les bad beats ne servira qu’à influencer votre état d’esprit de façon négative, ce qui peut provoquer un tilt et une succession de sessions médiocres. C’est un cercle vicieux qu’il faut éviter si vous voulez réussir au poker.

Pour surmonter un bad run ou une mauvaise passe, il est primordial d’adopter une attitude positive. Vous devez pouvoir encaisser les coups, accepter les bad beats ainsi que les suckouts et passer à la suite.

La prochaine fois que vous voudrez raconter un bad beat à quelqu’un, rappelez-vous simplement qu’il s’en moque et qu’en parler ne fera que nuire à votre état d’esprit et freiner votre progression au poker.

Articles liés

Dernies articles