Friday, 27th January 2023 11:46
Home / 5 choses à considérer avant de coucher votre main au poker

On dit que vous ne pouvez pas gagner en vous couchant, mais essayez de le dire à Doug Polk. Comme Spraggy et Poker in the Ears, Polk a récemment gagné un trophée GPI Awards 2022, en remportant le prix de la meilleure main pour son fantastique fold contre Phil Hellmuth (quinte contre quinte supérieure).


Aussi ennuyeux que cela puisse parfois paraître, se coucher est l’action la plus courante dans le poker et la capacité de se débarasser d’une main sur une grosse position peut faire la différence entre la survie en tournoi et l’élimination. Ceci étant dit, la grande majorité des joueurs de poker se couchent beaucoup trop à la fois pré-flop et post-flop, conservant leurs stacks mais manquant potentiellement des opportunités de le faire grossir.

Se coucher ou ne pas se coucher ? Telle est la question, alors voici une liste de cinq choses que vous devriez considérer avant de rendre vos cartes au croupier ou de cliquer sur le bouton FOLD sur votre table online.

TAILLE DES TAPIS (ET DES PRIMES)

La possibilité de basculer la vision entre les jetons et les grosses blindes sur PokerStars permet aux joueurs de poker d’évaluer plus facilement les situations en fonction de la taille de leur tapis. Pourtant, qui d’entre nous n’a pas passé une main au bas de sa range depuis le cut-off, pour réaliser ensuite que la grosse blinde n’a plus que trois blindes et une prime de 20 $ sur sa tête ?

Qui n’a pas ouvert une main faible depuis une position tardive sans d’abord vérifier la taille des tapis des joueurs derrière nous, pour ensuite se voir pousser à tapis et devoir se coucher ?

Lorsque vous recevez une main, analysez les montants des stacks de vos compagnons de table avant de décider de vous coucher ou de vous impliquer dans le coup. Vérifiez les stacks vulnérables et les primes sur lesquelles vous pourriez potentiellement mettre la pression avant de passer votre main. S’il y a une relance avant vous et que vous êtes sur le point de vous coucher en pilote automatique, arrêtez-vous un peu et réfléchissez : un 3-bet ici mettrait-il le relanceur dans une situation difficile en termes de ratio stack/pot (SPR ou stack-to-pot ratio en anglais) ?

Ne vous laissez pas emporter, cependant. L’une des plus grosses erreurs que commettent les nouveaux joueurs est de jouer des mains préflop qu’ils ne devraient pas, puis de se retrouver dans des situations délicates après le flop. Par exemple, s’il y a beaucoup de gros tapis derrière vous, alors vous voudrez peut-être envisager de resserrer d’abord vos ranges de relance (PFR).


COMPRENDRE LES KO PROGRESSIFLE PROGRAMME DES SCOOP 2022


VOS ADVERSAIRES

Plus vous jouez de tables en même temps, plus il devient difficile de suivre ce que font vos adversaires à la table. Cependant, si vous pouvez vous concentrer et que vous remarquez un joueur qui relance tous les pots, vous devriez peut-être commencer à jouer avec lui des mains que vous vouliez folder à première vue.

Ou sinon, peut-être que les joueurs derrière vous jouent très serré. Si c’est le cas, vous pouvez commencer à élargir vos ranges de relance preflop et voler les blindes et antes sans trop de résistance en utilisant des mains que vous avez l’habitude de coucher preflop.

LES PROBABILITÉS

Disons que vous avez raté votre tirage couleur à la turn et que vous faites maintenant face à un deuxième barrel. Il est probablement temps de se coucher, n’est-ce pas ?

Eh bien, pas toujours. Considérez toujours la probabilité de pouvoir compléter votre tirage avant de jeter votre main. Si vous avez un tirage couleur avec deux overcards, pensez-vous que toucher une paire sur la river pourrait aussi vous donner la meilleure main ? Si c’est le cas, vous avez potentiellement six outs supplémentaires.

Tenez également compte de la taille de la mise de votre adversaire. Quel prix vous donne-t-il pour rester dans le coup ? Si vous pouvez calculer que vous faites une bonne affaire (et que suivre la mise n’affectera pas votre tapis de manière significative), cela vaut probablement la peine de continuer jusqu’à la river.

LA BULLE

Lorsque vous vous approchez de la bulle dans un tournoi, votre instinct naturel peut vous amener à vous crisper et à vous assurer d’avoir autant de jetons que possible après la bulle. Après tout, tout le monde veut gagner de l’argent.

Utilisez-le donc à votre avantage. Si vous avez un gros tapis à l’approche de la bulle, vous pouvez mettre la pression sur la table en relançant et faire des 3-bet avec des mains que vous auriez couchées à d’autres étapes du tournoi.

Sinon, si vous êtes à court de jetons, ne pré-cliquez pas automatiquement sur la case fold tant que vous n’avez pas évalué la situation. Disons que vous avez 10 grosses blindes en SB et que vous cochez la case FOLD en supposant que quelqu’un va relancer, et ce n’est pas le cas. Si vous aviez su que vous alliez vous coucher, auriez-vous potentiellement pu voler un autre petit tapisen ramassant les blindes et les antes ?

ICM

De même, à l’approche des étapes finales d’un tournoi, vous pouvez exercer une sérieuse pression sur ceux qui espèrent gagner les gros sous. Lorsque vous couvrez des adversaires et que vous pourriez potentiellement les éliminer du tournoi, ils joueront beaucoup plus prudemment contre vous, vous permettant d’ouvrir et de sur-relancer avec des mains que vous auriez simplement couchées une ou deux heures auparavant.

En termes d’ICM (Independant Chip Model, en anglais – un modèle mathématique utilisé pour calculer approximativement l’équité globale d’un joueur dans un tournoi), cela a le plus grand impact sur les joueurs avec des tapis moyens. Un tapis moyen ne voudra pas s’effondrer tant que le plus petit tapis n’aura pas été éliminé. De même, si vous êtes chipleader, le joueur qui est deuxième en jetons est quelque peu contraint lorsqu’il y a de petits tapis à la table. Tout cela vous donne plus de marge de manœuvre avec des mains que vous ne regarderiez pas habituellement.

Articles liés

Derniers articles

Apprenez le poker avec Pokerstars Learn, entraînez-vous avec l’appli PokerStars